Comme une ombre

Publié le par Harmonie

Ce texte a été écrit en collaboration avec Sam, à raison d'une phrase chacun. C'était extrêmement intéressant comme procédé, chacun de nous ignorant où cela allait nous mener...

Chacun porte son propre regard sur les ombres du monde : certains y voient l'obscurité, d'autres la preuve de l'existence de la lumière. Mais la lumière parle à chacun de manière différente et peut être source de bien des conflits, tout comme l'obscurité d'ailleurs.

Mariamné s'efforçait de garder cela à l'esprit avant de s'adresser à Lukas. Il restait prostré dans un coin sombre de la pièce ; se balançant d'avant en arrière en chuchotant un charabia incompréhensible. Elle s'approcha doucement, sans mouvement brusque pour ne pas l'effrayer, et s'agenouilla à ses côtés, posant une main légère sur son épaule.
Lukas sursauta avant de reconnaître Mariamné mais il se demanda ce que celle-ci lui voulait. Quelque part, dans son esprit embrouillé par les transes, la réalité commençait à se frayer un chemin.
Il savait que cette fille était importante dans sa vie mais n'avait aucun souvenir de son prénom. Pourtant, il savait qu'elle en avait un : toute chose est nommée pour exister, et cette fille existait, c'était évident.
La danse de ses neurones reprit de plus belle et son mal de crâne devenait pire qu'insupportable.
Elle tentait de lui parler maintenant, mais c'était comme s'il était sous l'eau, il suivait les mouvements de ses lèvres avec fascination, mais aucun son ne lui parvenait.
Ces lèvres, il les connaissait et se souvenait les avoir embrassées plus d'une fois. Sa mémoire revenait par à-coups, il se souvenait d'un temps où il lui avait paru normal de l'embrasser, avant que ses visions ne le projette vers ailleurs, avant...
Aujourd'hui, elle n'était plus pour lui que la fille de Satan lui même : le désir et le péché personnifiés. Elle ne devait pas le toucher ! sa main n'aurait pas dû même l'effleurer ! s'il devenait impur les visions partiraient. Ses visions mais surtout les voix qui ne cessaient jamais de lui parler, l'empêchant de dormir ou de se concentrer sur quoi que ce soit...
Il ignorait pourquoi cela avait tant d'importance à ses yeux, alors même qu'il souffrait continuellement de leur présence, mais leur départ possible le rendait fou de terreur. C'était cette fille qui l'avait rendu malade, il en était sûr... Mais pourquoi donc avait-il cédé au désir charnel ? Qu'elle parte... Qu'elle disparaisse... Il le fallait.
Il n'avait pas besoin de connaître son nom : elle n'en avait plus, et ce qui n'est pas nommé n'existe pas ; ça n'a donc pas d'importance s'il disparaît...
Mais elle restait là avec son sourire maléfique, son pouvoir : cette douceur qui l'empéchait de réagir et de faire quoi que ce soit. La haine qui montait en lui ne faisait que rendre plus évidente son impuissance. Pourquoi sa pire ennemie avait autant de facilité et de puissance pour le déstabiliser d'un sourire ou d'une parole mielleuse ?
Mariamné vit la folie dans les yeux de Lukas et retira sa main.
Mais elle ne fut pas assez rapide et Lukas lui bondit dessus. En effet, la nuit était tombée...
Je n'ai pas le choix, songea Mariamné, je n'ai pas le choix, soyez témoins que je n'ai pas le choix. Sa dague se fraya un chemin dans le corps raidi.
Alors des éléments invisibles émanaient du corps de Lukas pour s'échapper dans l'air, celui-ci reprit sa respiration dans un cri de douleur et souffla avant de mourir à Mariamné : "Je t'aime !".
Mariamné se releva, le visage impassible.

L'amour et la mort seules projettent des ombres durables sur nos vies. Et si les ombres prouvent l'existence de la lumière, elles dénotent aussi l'obscurité...

Commenter cet article

Celiandra 18/06/2009 19:23

un petit coucoubisous

Harmonie 18/06/2009 22:09



Merci de ton passage.



Otourly 18/06/2009 18:55

Plutôt sympa comme exercice, résultat surprenant; Qui a écrit quoi ?

Harmonie 18/06/2009 22:08



C'est un secret, ce qui fait son charme c'est justemen de ne pouvoir démêler nos deux acritures je crois..



paquerette 17/06/2009 09:04

Mais Harmonie, il est totu refait ton blog, il est très joli.As tu vu mon nouveau design?bises 

Harmonie 17/06/2009 11:53


Je l'avais déjà vu, il est très beau.


chris 16/06/2009 18:51

c'est "bien" !

Harmonie 17/06/2009 11:53


C'était totalement inattendu, très intéressant d'écrire ainsi à l'aveugle.


sam 16/06/2009 15:28

je te mets un petit com.... mes coms chez moi sont aussi les tiens.... bisous

Harmonie 17/06/2009 11:52


Merci Sam